Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Aujourd’hui, la plupart des compagnies pétrolières produisent plus d’eau que de pétrole, et ce volume d’eau augmente inexorablement avec la maturité des champs. La majeure partie des eaux de production peut être réinjectée dans les réservoirs pour maintenir la pression, ce qui nécessite une technologie de filtration très fine pour ne pas risquer de boucher les puits ou d’endommager les réservoirs. En fonction de la taille du champ, la technologie choisie doit être à la fois très performante et économique.  

INNOVER POUR TENDRE VERS LE « ZÉRO » REJET

Pour relever ces défis, les ingénieurs du CSTJF développent des solutions innovantes à l’image du processus d’ultrafiltration par membranes céramiques (FLEX). En éliminant les particules en suspension de quelques centièmes de micron et les gouttelettes d’hydrocarbures non solubilisées, cette technologie se révèle bien plus performante que les techniques classiques. Cette solution n’a encore jamais été mise en œuvre sur des eaux de production pétrolière. Il s’agit donc d’une première pour Total et, plus généralement, pour le secteur de l’exploration-production.

Le procédé FLEX consiste à filtrer à la fois l'eau de mer et l'eau de production à partir d'une même installation, en utilisant des membranes céramiques. Fruit de 10 ans de R&D, FLEX permet d’obtenir une eau de qualité optimale sans hydrocarbures et avec zéro matière en suspension, tout en assurant une économie de 20 à 25 % sur le coût d'investissement de la filtration, et une simplification opérationnelle en passant de deux unités membranaires à une seule.

Grâce au procédé FLEX, Total est également capable d'adapter les conditions opératoires pour traiter en mélange, l'eau de mer et les eaux de production (Full FLEX) avec comme objectif de favoriser la réinjection des eaux de production dans le réservoir pour atteindre le « zéro rejet » d'eau de production dans l'environnement et ainsi minimiser les prélèvements d'eau dans le milieu naturel.

Le "2 en 1" du traitement d'eau

En savoir plus :