Skip to content

La production d'hydrocarbures est un processus complexe et dynamique, qui dure de nombreuses années, au cours duquel d'énormes volumes de fluides, plus ou moins visqueux et corrosifs, sont mis en mouvement.

Développer des techniques de récupération toujours plus efficaces

Pour qu'un champ pétrolier ou gazier soit rentable, il est fondamental de maximiser sa production. C'est pourquoi, au CSTJF, nos équipes œuvrent au développement des techniques de récupération les plus efficaces. Cela, en calculant les trajectoires des forages pour un drainage optimal des réservoirs et en estimant les quantités d'huile, de gaz et d'eau produites par un champ sur toute sa durée de vie. Nos experts s'appuient sur leur connaissance de la géologie des roches pour prédire, pour chaque type de réservoir, le comportement des hydrocarbures pendant la production, en particulier leur aptitude à s'écouler dans le puits. Ils procèdent aussi méthodiquement à l'appréciation et à la neutralisation des éléments susceptibles d'entraver la production par bouchage ou corrosion des tuyaux.

Optimiser la production et évaluer la performance

Anticiper le déclin de la production, prévenir l'altération des installations de production, rallonger la vie de nos sites dans des conditions de sécurité optimales, adapter les procédés d'extraction à chaque réservoir et étudier les évolutions physicochimiques des hydrocarbures produits pendant la durée de production d'un champ sont autant de thématiques majeures pour les spécialistes de l'exploitation.

Pour augmenter la productivité de nos champs, le CSTJF dispose de toutes les ressources permettant d'améliorer les techniques existantes et d'en concevoir de nouvelles. Ce sont les filiales de la branche Exploration-Production du Groupe qui en bénéficient.

Nos équipes ont ainsi développé de nouveaux logiciels qu'elles ont déployés dans les systèmes de contrôle des processus pour les champs pétroliers. Ces logiciels optimisent la production en temps réel, 24 h / 24, et de manière systématique et simultanée sur l'ensemble des puits.
Et parce que nous savons anticiper, nous sommes capables d'installer des pompes conçues sur mesure pour le développement des champs en offshore profond. Ainsi, pour prévenir, par exemple, les pertes de pression, nous utilisons des pompes électriques submersibles (electric submersible pump, ESP) et pour gérer un trop-plein de gaz et d'eau associés à la production, nous avons recours à des pompes multiphasiques capables de pomper un mélange de liquide issu de la production plutôt que de séparer ceux-ci (multiphase pump, MPP).

Innover, l'affaire des spécialistes du CSTJF

Avec ces innovations s'ouvre une nouvelle ère : celle de la surveillance à distance de la performance des champs, avec des données accessibles dans les filiales et au CSTJF.
En croisant leurs expertises, les ingénieurs du CSTJF contribuent à accélérer le développement des champs. Ils aident les sites de production à optimiser leur productivité sur toute la durée de production.

Les méthodes d’exploitation conventionnelles affichent rarement des taux de récupération supérieurs à 35 %. La récupération assistée du pétrole (Enhanced Oil Recovery, EOR) peut augmenter ce taux de 15 % supplémentaires. C’est un gain financier considérable pour une installation existante. Total dispose d’une vaste expertise en techniques d’EOR qui s’appuie sur l’utilisation de plusieurs types de fluides en fonction des matrices géologiques. Aux injections d’eau ou de gaz, classiquement utilisées pour « balayer » le maximum d’hydrocarbures possible, s’ajoutent des techniques plus sophistiquées.  

La chimie analytique permet de mettre au point des additifs adaptés au profil de chaque réservoir. L’une de ces méthodes, l’injection d’eau « intelligente » (Smart Water Injection Methodology, SWIM), développée dans nos laboratoires, affine la composition des eaux (salinité, charge ionique, etc.) pour chaque réservoir. Au CSTJF nous étudions également la possibilité d’injecter des polymères, de l’air, de la vapeur ou encore de la mousse ou des solvants (hydrocarbures et/ou dioxyde de carbone). Objectif : offrir à nos filiales de nouvelles solutions qui augmenteront toujours plus la récupération finale.