Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Géosciences

À quelle profondeur précise, un gisement est-il situé ? Quelles sont ses dimensions ? Dans ce gigantesque empilage de couches sédimentaires, quelles sont celles qui recèlent des hydrocarbures ? Quel volume global en renferment-elles et quelle part pourra-t-on en produire ?

Pour lever certaines de ces interrogations, c’est au CSTJF que les filiales font appel, et plus précisément à nos collaborateurs des Géosciences, qui sont de véritables explorateurs des temps modernes.

Ensemble, ingénieurs géoinformation, géologues, ingénieurs réservoir et géophysiciens constituent la chaîne des géosciences. Leur mission ?  Détecter et localiser les réservoirs d'hydrocarbures récupérables partout dans le monde, grâce à des moyens technologiques internes uniques et aux savoir-faire de pointe du Centre.

Voir et comprendre l'invisible : au cœur de l’expertise du CSTJF

La découverte et le développement de gisements d’hydrocarbures reposent sur l’analyse et l’interprétation de données pétrolières. Ce sont nos ingénieurs géoinformation qui sont en charge du cycle de vie complet de la donnée, de son acquisition, son positionnement, sa qualification, son traitement, son organisation et sa conservation. Ils construisent des modèles réservoirs intégrés à partir des données issues de la sismique, de la géologie et des puits.

Les géologues, pour leur part, ont pour mission de comprendre et de prévoir le fonctionnement des bassins pétroliers et gaziers dans le temps et dans l'espace. Objectif : caractériser les éléments qui constituent un système pétrolier — la roche mère qui génère les hydrocarbures, les réservoirs où ils sont piégés et les couvertures de ces réservoirs, couvercles étanches qui les confinent en profondeur. La géologie est une discipline clé de l’industrie pétrolière, de la prise du domaine minier jusqu’à la production.

Dans la chaîne de l'expertise en géosciences vient ensuite la géophysique, l'un des pôles d'excellence du CSTJF. Grâce aux techniques sismiques qui étudient la réflexion des ondes acoustiques dans le sous-sol, la géophysique est la première à « révéler l'invisible » : le réservoir. Les données obtenues servent à modéliser en 3D l'enveloppe des pièges pétroliers et leur architecture interne.

PANGEA III, un outil d’exception au CSTJF

Les équipes du CSTJF construisent des images sismiques toujours plus complexes, en utilisant des volumes de données sismiques vertigineux dont le traitement requiert d’énormes puissances de calcul. Pour ce faire, nous disposons au CSTJF de Pangea III, l'un des supercalculateurs les plus puissants au monde, qui permet à la fois d’améliorer les temps de calcul, d’augmenter la résolution des images sismiques au moyen d’algorithmes de plus en plus sophistiqués conçus en interne, et de réduire les incertitudes. Perfectionnés en permanence par une R&D très active, nos ressources HPC (High Performance Computing) nous permettent de révolutionner l’imagerie sismique et la simulation du réservoir. Puis, grâce à ses analyses et ses modélisations informatiques, nos ingénieurs réservoir estiment la productivité des gisements découverts et émettent des préconisations opérationnelles, concernant le nombre, l’emplacement et la nature des puits à réaliser. Ils aident ainsi les architectes pétroliers à optimiser le schéma de développement pour ces champs.

 

PANGEA III, le supercalculateur de Total au CSTJF

SISMAGE : des solutions d'interprétation uniques au monde

Basée au CSTJF, Sismage CIG chaîne intégrée de géoscience et réservoir est également un levier d’accélération qui apporte une véritable valeur ajoutée au travail de nos collaborateurs de Géosciences. Sismage CIG est la plateforme historique « maison » commune à tous les ingénieurs géosciences et réservoir de l’Exploration-Production de Total. Elle intègre dans une seule plateforme une palette unique d’outils en constante évolution : chaîne d’outils d’interprétation géophysique, d’outils d’analyse, de modélisation géologique et réservoir, de modélisation d’incertitudes, etc., auparavant dispersés dans une mosaïque de logiciels et de langages différents. En centralisant toutes les données dans un espace de travail commun à l’ensemble des métiers géosciences et réservoir, les équipes peuvent transmettre les résultats d’un outil à l’autre ou actualiser facilement l’ensemble du workflow en cas de nouvelles hypothèses, sans crainte d’engendrer des erreurs potentielles. Grâce à ces outils, dont Total est le propriétaire, les équipes peuvent optimiser la localisation des puits, choisir les meilleurs scénarios de production et maximiser ainsi la rentabilité des actifs EP.

 

Une panoplie de techniques et un arsenal d’outils haute technologie

PANGEA, SISMAGE-CIG mais aussi carothèque, NANOSEIS, TEP ASD, etc. Les équipes du CSTJF innovent pour optimiser la production d’hydrocarbures et évaluer la performance tout au long de la période d’exploitation.