Skip to content

L'histoire locale de Total

De Lacq à Pau, une épopée industrielle majeure

Les dates clés : de la découverte, majeure pour la France, du gisement de gaz de Lacq à la création du site du CSTJF à Pau.

  • Frise chronologique du CSTJF - 1951
    Découverte du gisement de gaz de Lacq : les foreurs de la Société nationale des pétroles d’Aquitaine (SNPA) cherchent du pétrole et découvrent du gaz à 3 450 m de profondeur. La mise en exploitation sera un véritable défi.
  • Frise chronologique du CSTJF - 1957<
    Découverte de la production du gaz de Lacq : l’aventure industrielle commence ! L’usine de traitement de gaz de Lacq est mise en service en avril. Sa capacité de traitement est de 1 M de mètres cubes par jour. Elle sera augmentée par étape pour atteindre 33 M en 1975.
  • Frise chronologique du CSTJF - 1958
    Inauguration de Mourenx, ville nouvelle : Mourenx, première ville nouvelle de France est entièrement sortie d’une terre vierge, à 5 km du site gazier, pour accueillir les travailleurs de l’usine de Lacq et leurs familles. Le parc de logements incarne les nouvelles audaces architecturales des 30 glorieuses.
  • Frise chronologique du CSTJF - 1975
    Création de la Société béarnaise de gestion industrielle SOBEGI : alors que dans la presse locale, Lacq est baptisé « le Texas français », un véritable complexe voit le jour autour d’une industrie chimique consommatrice de gaz ou de ses dérivés. En 2020, SOBEGI est gestionnaire des plateformes industrielles de Mourenx et de Lacq.
  • Frise chronologique du CSTJF - 1986
    Création du Groupement de recherche de Lacq GRL : ce groupement d’intérêt économique sera partagé entre Arkema et Total Petrochemicals France, en 2004. En place depuis 1959, la partie conservée par le Groupe est aujourd’hui le Pôle d’Études et de Recherche de Lacq (PERL), rattaché au CSTJF / R&D.
  • Frise chronologique du CSTJF - 1989
    Inauguration du CSTJF : le centre de recherche et d’expertise d’excellence construit au nord de Pau prend le nom d’un des ingénieurs découvreurs du gaz de Lacq. Il s’étend sur 27 hectares et compte en 2020 5 000 m² de laboratoires et 30 000m² de bureaux pour 2 900 collaborateurs de 65 nationalités.
  • Frise chronologique du CSTJF - Aujourd'hui
    Le Bassin de Lacq reste un territoire dynamique avec une forte présence du Groupe : PERL, SOBEGI, Total Quadran... L’histoire continue aussi avec le CSTJF et ses innovations majeures qui le font rayonner dans le monde.

EXCELLENCE ET EXPERTISE MONDIALES au cœur de notre territoire

La découverte du gisement de gaz de Lacq a permis de fournir en gaz naturel toute la France. La région entière s’est transformée. Les activités autour du gisement, dans la chimie et la production de soufre, ont bouleversé le territoire. Des centres de recherche ont été créés pour faire face aux différents défis.

Le Centre Scientifique et Technique Jean Féger (CSTJF), centre d’excellence et d’expertise mondiales pour une production responsable et durable, est l'un de ses fleurons.

Inauguré à Pau (64) en 1989, il porte le nom de l'un des découvreurs du champ de Lacq. Aujourd’hui, le CSTJF est le centre névralgique de la recherche et développement de Total pour ses activités d’exploration et de production. Il s’affirme aussi comme un acteur majeur de la dynamique économique et sociale locale.

Le Pôle d’Études et de Recherche de Lacq (PERL), entité de la plateforme de recherche de Lacq, internationalement reconnue, fait partie de la galaxie de centres de R&D du CSTJF.

Partez à la découverte de notre histoire

Qu’elle soit locale ou nationale, notre histoire est étroitement liée, humainement et collectivement, à celle de notre région et de notre pays. Découvrez la richesse de notre patrimoine commun retracée dans des ouvrages et une série de vidéos.